Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : mon-eldorado-ephemair
  • : Ce blog présente mes principales créations en couture, décoration intérieure, jardinage, cuisine facile et relooking de meubles, ainsi que des idées de sorties culturelles.
  • Contact

Recherche

Liens

26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 16:23
Hôtel-Dieu : Hospices de Beaune

Fondé en 1443, ce joyau de l'architecture gothique flamboyant illustre les liens étroits qui existaient entre la Bourgogne et la Flandre. Ses toits polychromes en tuiles vernissées ont fait sa renommée. De nombreux mannequins permettent de rendre la visite attractive pour toute la famille et complètent des audio-guides avec des commentaires adultes ou enfants.

Hôtel-Dieu : Hospices de Beaune

Avec ses façades gothiques, ses toits recouverts de figures géométriques aux couleurs flamboyantes, ce bâtiment fait partie du patrimoine des Hospices de Beaune, institution charitable créée en 1443 par Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne et son épouse Guigone de Salins.

Ces hospices sont un rare témoignage de l’architecture civile du Moyen Age. Les salles réunissent une vaste collection d’objets, meubles et tapisseries de cette époque.

En 1443, la guerre de cent ans n'est pas encore terminée et Beaune souffre de misère et de famine, les "écorcheurs" pillent et ruinent les campagnes. Les trois quarts des habitants de la ville sont sans ressources et les beaunois sont, dans leur grande majorité, déclarés indigents.

Pour racheter leur salut, Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon, et son épouse, Guigone de Salins, décident alors de créer un hôpital pour les pauvres. Ils le dotent d'une rente annuelle grâce à des salines, et de ressources propres, grâce à la vigne.

Hôtel-Dieu : Hospices de BeauneHôtel-Dieu : Hospices de Beaune
Hôtel-Dieu : Hospices de BeauneHôtel-Dieu : Hospices de Beaune
Hôtel-Dieu : Hospices de Beaune

En 1452, l'hôpital accueille son premier patient. Dès lors et jusqu’au XXe siècle, les sœurs des Hospices de Beaune prendront soin de nombreux malades dans plusieurs grandes salles, magnifiques mais inchauffables...

Ses fonctions médicales ont été transférées en 1971 dans un hôpital moderne, à l’exception d’une maison de retraite.

Impossible de ne pas vous parler du polyptyque du Jugement Dernier de Rogier van der Weyden, chef d’œuvre unique et mondialement connu.

Commandé par le Chancelier Rolin au XVème siècle, il est composé de 9 panneaux. Représentant le Jugement Dernier. Il était initialement accroché au-dessus de l'autel dans la chapelle, mais n'était ouvert à la vue des malades que les dimanches et jours de fête.

Présenté ouvert, on y voit le Christ, Juge Suprême, majestueux dans sa robe pourpre, sa main droite levée, faisant signe aux élus. A l'inverse, sa main gauche est abaissée en signe de désapprobation vers les damnés précipités en enfer...

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans s
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 04:25
Dans les vignes bourgignonnes...

Nous profitons des belles couleurs automnales pour une escapade en Bourgogne, au cœur des vignobles de Santenay et Beaune.

Dans les vignes bourgignonnes...Dans les vignes bourgignonnes...
Dans les vignes bourgignonnes...
Dans les vignes bourgignonnes...Dans les vignes bourgignonnes...
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans s
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 06:34
Le petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Construit pour l’Exposition Universelle de 1900, comme son voisin le Grand Palais, devenu musée en 1902, le Petit Palais est l’œuvre de Charles Girault. Conçu selon un plan en forme de trapèze, il s’ordonne en quatre corps de bâtiment, autour d’un jardin semi-circulaire bordé d’un péristyle richement orné.
Les œuvres du musée données par des collectionneurs passionnés et éclectiques sont d'une grande diversité. Dans une même salle, peintures, sculptures et objets d'art permettent des rapprochements qui illustrent les principaux courants artistiques depuis l'Antiquité grecque jusqu'à la guerre de 1914-18.

Le petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Le musée est facile d'accès pour les enfants car de petite taille, ce qui permet de naviguer dans le temps très rapidement et d'éviter qu'ils ne se lassent.

Nous commençons par les œuvres les plus proches de nous : la magnifique salle 1900 qui présente statues et vases art nouveau, comme celui-ci d'Emile Gallé en cristal soufflé.

Nous continuons par les peintres initiateurs du Romantisme (Géricault, Delacroix et Chassériau, puis les peintres du plein air, de l’école de Barbizon à l’Impressionnisme : Jongkind, Monet (ci-dessous), Pissarro, Sisley...

Les terres cuites et les plâtres de Carpeaux et Dalou complètent ce panorama de l’art français du XIXe siècle.

Le petit palais, musée des Beaux-Arts de ParisLe petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Nous descendons ensuite dans les sous-sols à la découverte du monde chrétien occidental et oriental, de la Renaissance, des antiquités grecques et romaines. Statuettes, petits bronzes, céramiques, mythologie, objets de la vie quotidienne nous permettent de faire revivre cette période, comme ce rhyton grec en forme de tête d'âne.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 01:32
Luxueux...

Sujet sur le tourisme : Paris et ses hôtels luxurieux...

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Mots d'enfants
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 04:57
Flânerie dans le jardin des Tuileries

Nous profitons d'une éclaircie pour aller flâner dans le jardin des Tuileries à la découverte des œuvres d'art installées durant la FIAC (Foire Internationale d'Art Contemporain).

L'ancienne manufacture de briques et son terrain argileux furent achetés par Catherine de Médicis, transformés en parc puis embellis par Le Nôtre un siècle plus tard.

Chargé d'histoire, le lieu entouré par le Louvre, l'arc de triomphe du Carrousel et l’obélisque de la place de la Concorde se prête parfaitement à cette exposition.

Le dialogue entre les anciens (une centaine de statues de Coysevox, Coustou, Barye...) et l'art contemporain est très intéressant.

Après un passage devant les incontournables nus de Maillol, nous faisons de belles rencontres, sur les bassins notamment. Ici, Gary Hume nous livre sa vision de Neptune (2012).

Flânerie dans le jardin des TuileriesFlânerie dans le jardin des Tuileries
Flânerie dans le jardin des Tuileries

Lorsque le jour décline, nous quittons le jardin à la Française pour nous perdre avec plaisir dans les jardins à l'anglaise voulus par Napoléon III.

Nous grimpons sur l'esplanade afin de profiter du splendide coucher de soleil sur la tour Eiffel et les Champs Élysées.

La nuit tombe, les gardiens patrouillent, les portes se ferment, il faut partir...

Flânerie dans le jardin des TuileriesFlânerie dans le jardin des Tuileries
Flânerie dans le jardin des Tuileries
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 04:56
La Sainte Chapelle

Joyau du gothique rayonnant cette chapelle a été édifiée par Saint-Louis au XIII siècle afin d'abriter les reliques de la passion du Christ, la couronne d'épines notamment, achetées en 1239 aux empereurs de Constantinople.

Paris devenait ainsi une "Nouvelle Jérusalem" aux yeux de l'Europe médiévale...

La Sainte Chapelle

Sanctuaire royal, elle est formée de deux chapelles superposées : la basse pour le personnel du palais accolé, la haute réservée au roi, à ses proches et aux chanoines.

La chapelle haute a reçu une décoration somptueuse dans laquelle sculptures et verrières se complètent pour glorifier la Passion du Christ et donner l'impression d’accéder à la Jérusalem Céleste, baignée de lumière et de couleurs.

Pour l'apprécier à sa juste valeur, nous avons préféré y aller en fin d'après-midi cette fois-ci et d'y rester un moment afin de bénéficier d'un double éclairage. Nous avons donc profité des rayons du soleil couchant, puis de l'éclairage artificiel qui se déclenche juste après.

La lumière, sublime, aidait la lecture de ces vitraux qui racontent des épisodes de la Bible et incitait au recueillement. Livrant de nouveaux détails à chaque visite, ces verrières subliment se lisent de gauche à droite et de bas et haut.

La Sainte Chapelle
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 05:51

Travaillant sur les figures de style, je demande aux élèves ce qu'est une litote.

Perplexes, ils réfléchissent un long moment puis l'un d'eux lance :

"C'est pas l'endroit où le chat fait ses besoins ?".

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Mots d'enfants
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 06:33
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique

Le chantier de cette gigantesque cathédrale commencée au XII siècle a duré près de 2000 ans, mais nous sentons malgré tout une unité stylistique.

C'est le style gothique qui domine, de la façade principale percée de trois portails majestueux aux roses délicates. L'utilisation des arcs-boutants a permis aux architectes de construire cet édifice de dentelle, percé de multiples galeries aériennes. Malgré ses grandes dimensions, nous ne nous sentons pas écrasés par le bâtiment dont la nef culmine à 33 mètres de hauteur.

Nous avons testé les gradins nouvellement installés sur le parvis afin d'être en hauteur et d'apprécier les sculptures.

Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique

Les enfants ont été impressionnés par cette scène sculptée sur le portail du Jugement dernier. En effet, les âmes damées, enchainées, sont encadrées par des diables et précipitées, tête la première, dans un chaudron plein de flammes...

Les gargouilles puis les chimères ajoutées par Viollet-le-Duc au XIX siècle sur les hauteurs du bâtiment leur ont semblé sympathiques en comparaison !

Les 387 marches des tours ont effrayé les enfants et nos mollets mais la visite des charpentes, du bourdon, des hauteurs de la cathédrale vaut vraiment le coup.

De plus, la vue sur Paris est magnifique.

Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique

Les maquettes nous ont rappelé la visite du château de Guédelon car nous avons retrouvé tous les corps de métier et les outils du Moyen-Age.

Par chance, la luminosité était superbe ce jour-là.

Nous avons donc profité de splendides jeux de lumière grâce aux projections de couleur des vitraux sur le sol, les colonnes et les murs.

Pour intéresser les enfants, nous avons repéré les vitraux de différentes époques et les avons classé des plus anciens aux plus récents.

Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique
Notre-Dame de Paris et la crypte archéologique

Nous avons achevé notre visite par une descente dans la crypte archéologique située sous le parvis de la cathédrale afin de découvrir l'île de la Cité depuis ses origines : quai du port romain, thermes antiques chauffés par hypocauste, caves des maisons, égouts du XIX siècle, etc...

Plusieurs maquettes retracent l'occupation de Paris depuis la préhistoire, nous permettant d'observer l'urbanisation progressive du territoire.

La nouvelle muséographie mise sur les technologies de pointe afin de rendre les vestiges vivants, de nous restituer la splendeur de la ville romaine, de survoler la cathédrale grâce à des écrans tactiles.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 06:43
La Constitution de la V République

La question était de savoir quels étaient les deux fondements de la V République...

J'aurai préféré la souveraineté du peuple et la séparation des pouvoirs comme réponse... mais il va falloir que je m'adapte !

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Mots d'enfants
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 06:42
Métro et halles art nouveau

Vous reprendrez bien un peu d'art nouveau ?

Après les coupoles des grands magasins, direction l'île de la Cité qui a conservé les entrées de métro dessinées par Hector Guimard et un sympathique marché aux fleurs place Lépine.

C'est l'occasion de trouver des similitudes entre la nature et l'architecture qui s'est largement inspiré des végétaux.

Nous avons de la chance, une averse se termine et laisse la place à un splendide arc en ciel par dessus les toits de l'Hôtel de ville de Paris...

Métro et halles art nouveau
Métro et halles art nouveau
Métro et halles art nouveau
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article