Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : mon-eldorado-ephemair
  • : Ce blog présente mes principales créations en couture, décoration intérieure, jardinage, cuisine facile et relooking de meubles, ainsi que des idées de sorties culturelles.
  • Contact

Recherche

Liens

23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 03:23
Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine

Nous quittons l'eau pour un espace de cinq hectares : la prairie et le parc de sable aride, desséché, royaume d'un couple d'éléphants qui est heureux de nous présenter Rungwe, l'éléphanteau né par insémination artificielle, une première en France, qui complète leur famille après 23 mois de gestation. Car Beauval est un zoo très actif pour la préservation des animaux en voie de disparition, la conservation, mais également pour la reproduction des espèces (en faisant des prêts ou des échanges d'animaux pour mixer les gènes) et lorsque c'est possible, leur réintroduction dans la nature.

Bien que la plaine Africaine ne jouxte pas le parc de cette famille d'éléphants, je les regroupe ici pour plus de cohérence.

Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine
Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine

Nous voici donc autour d'une savane de 3 hectares ou évoluent en liberté une dizaine d'espèces : des springboks, aux rhinocéros, en passant par les marabouts, les autruches, les zèbres de Grévy, gravement menacés, qui avec leur petit tentent de se rafraichir, les gnous et les girafes.

Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaineZoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine
Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine

Ces dernières, avec leur girafon, sont les stars incontestées de la savane aux yeux de nos enfants qui ne veulent plus les quitter.

- "Oh, regarde ses grands cils !

- Et sa longue langue bleue !

- Ils font un câlin !"

Zoo de Beauval : le parc des éléphants et la plaine africaine
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 06:33

La deuxième partie du spectacle a rencontré un vif succès auprès de nos têtes blondes qui plébiscitent ces mammifères agiles et joueurs.

Zoo de Beauval : les spectacles : les otariesZoo de Beauval : les spectacles : les otaries
Zoo de Beauval : les spectacles : les otaries

Espiègles, les otaries se font ausculter, jouent avec des ballons, sautent au travers de cerceaux, chantent, multiplient gracieusement les acrobaties sur terre et dans le bassin pour le plus grand bonheur des enfants.

Zoo de Beauval : les spectacles : les otaries

Et lorsque maman -qui s'est approchée pour faire de belles photos- est copieusement rafraîchie par les remous de "King", le gros mâle sautant dans l'eau (un peu trouble)... c'est le clou du spectacle !

Zoo de Beauval : les spectacles : les otariesZoo de Beauval : les spectacles : les otaries
Zoo de Beauval : les spectacles : les otaries
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 07:16

Nous n'y avons pas coupé, et même deux jours d'affilés ! Le premier spectacle présentant des rapaces et des aigles en vol libre n'a pas enthousiasmé les enfants même si les oiseaux sont très impressionnants, pêchent pour certains, nous frôlent car nous étions assis tout en haut des gradins, juste en dessous des perchoirs... et préfèrent aller batifoler dans les champs avoisinants plutôt que de rentrer dans leurs volières...ce qui est assez drôle !

Zoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libreZoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libre
Zoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libre

Les vautours multiplient les rase motte au dessus du public, on entend les battements de leurs ailes et les frissons nous parcourent...

Nous admirons l'aigle majestueux qui sert d'emblème aux USA et voyageons jusqu'à la cordillère des Andes sur les ailes du condor.

Zoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libre
Zoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libre
Zoo de Beauval : les spectacles : rapaces et aigles en vol libre
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 07:14

Cap sur la serre des grands singes, en pleine activité car les nombreuses espèces ont un carnet rose bien rempli. Les enfants sont fascinés par les primates, notamment par les ourangs outans qui nous ressemblent tellement !

Le spectacle est présent des deux côtés de la vitre !

Le vieux mâle vient s'assoir devant les enfants ravis et semble converser avec eux.

Zoo de Beauval : les singes
Zoo de Beauval : les singesZoo de Beauval : les singes

Les chimpanzés, eux, s'amusent sur leur île pendant que les langurs sacrés et les macaques pouponnent. Ils nous sidèrent car ils grimpent soudainement à des hauteurs vertigineuses, leurs petits agrippés sous le ventre ou sur le dos. Les filles -qui ont un temps de réaction assez long- constatent qu'elles seraient certainement mortes depuis longtemps si elles étaient à leur place...

Zoo de Beauval : les singes

Les gibbons hurlent tellement et de façon si stridente que c'est insoutenable.

Nous prenons la fuite et allons dire bonjour aux gorilles qui s'occupent également du nouveau bébé.

Zoo de Beauval : les singes

Quelqu'un a envie de désobéir à maman ?

Zoo de Beauval : les singes
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 06:29

Après un an de matraquage médiatique et de campagnes d'affichage non stop, les enfants nous parlaient tellement de Huan Huan et Yuang zi que nous avons fini par prendre la direction  de Beauval que nous avions déjà visité avec beaucoup de plaisir avant l'arrivée des pandas géants,  "stars" du zoo. Nous avons acheté une box comprenant 2 jours au zoo et une nuit à l'hôtel qui se trouve juste à côté, d'inspiration balinaise (dont nous sommes très satisfaits d'ailleurs) afin de profiter au maximum de notre séjour. En effet, le parc est immense, à 3 h de chez nous, les enfants ont envie de rester longtemps devant les enclos pour voire les animaux évoluer et leurs petites jambes se fatiguent vite...

Je vais vous faire découvrir nos coups de coeur en quelques étapes, en commençant par les pandas.

Ils sont tout au fond du parc, dans un beau décor chinois, et c'est vrai qu'ils sont attendrissants ces petits ours bicolores, même si ils ne sont pas très actifs ! Ils passent beaucoup de temps à dormir et pratiquement 14 heures à manger du bambou qui n'est absolument pas adapté à leur système digestif car ils sont classés parmi les carnivores ! Un soigneur nous a parlé d'eux pendant qu'ils faisaient tranquillement leur sieste au frais car ils ont l'habitude de vivre dans les montagnes élevées assez fraîches.

C'est certain, si jamais ils se reproduisent il faudra que nous y retournions ! Ils sont au centre de toutes les attentions et nous les avons laissé à leur activité principale pour aller admirer des animaux plus remuants...

Zoo de Beauval : les pandas
Zoo de Beauval : les pandas Zoo de Beauval : les pandas
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 06:29

Invasion de hannetons dans la forêt voisine...  C'était la première fois que je voyais ces  coléoptères et  j'en  étais ravie ... mais il semblerait que ce soient  de  terribles parasites !

Je suis donc bien contente qu'ils soient absents de notre jardin !

Hannetons
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Côté jardin
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 06:04

Le père noël avait laissé dans notre cheminée ce coffret "Science et jeu"/Clémentoni fort alléchant commercialisé par la Cité des sciences et de l'industrie de La Villette. Les enfants étaient très impatients de voire éclore les oeufs de ces animaux préhistoriques à 3 yeux, apparus à l'ère mésozoïque et  contemporains des dinosaures... mais la lecture attentive de la notice nous a obligé à freiner leurs ardeurs.

En effet, pour éclore, ces charmantes petites bêtes doivent avoir 14 heures de lumière par jour et une eau à 25°C ! Coupant court aux demandes d'achat de lampe chauffante (surtout que des amis avaient investit sur le même coffret et n'avaient eu aucune naissance...), nous avons préféré attendre l'été. Triops-1.JPG

Il a fallut attendre longtemps certes, mais l'eau est enfin à 22° et nous avons décidé de débuter l'expérience. Après avoir lavé l'aquarium à l'eau déminéralisée, nous le remplissons, le décorons, et surveillons le thermomètre avant de déposer la moitié des oeufs. Une loupe fournie dans le coffret nous permet de scruter les résiduts...

Au bout de 2 jours, une anostracé, "crevette féérique" montre le bout de son nez et fera le plaisir des enfants pendant 15 jours. De multiples petites bêtes blanches non identifiée, se déplaçant de façon très saccadée, s'amusent dans les 3 bassins.

Mais la star incontestée est Transparenta, notre triops qui était -comme son nom l'indique- transparent au début mais qui en muant tous les 2 ou 3 jours se transforme rapidement. Au bout de 15 jours nous avons ajouté du sable dans lequel il aime ramper et creuser, une semaine après des cailloux pour achever l'aménagement de son aquarium. Il adore nager sur le dos afin de prendre un maximum d'oxygène, ce qui a inquiété les enfants au début mais les amuse beaucoup à présent et multiplie les pirouettes en montrant ses branchies rouges.

Depuis un mois, les enfants lui donnent à manger tous les jours et font des expériences avec lui (ils l'attirent dans le noir grâce à une lumière comme c'est proposé dans le coffret) mais comptent les jours avec inquiétude car il n'est censé vivre qu'un mois ou deux... Nous les comptons également car nous n'avons pas cherché de système de garde pour lui pendant nos vacances !        

 

TriopsTriops
Triops
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Loisirs créatifs
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 01:50

Tour-de-l-orle-d-or.JPGNous avons profité de l'anniversaire d'un copain pour passer le week-end en Bourgogne, dans la petite ville de Semur en Auxois. Tour-de-la-Cehenue.JPG Située en côte d'or, elle garde de nombreux vestiges de sa puissance passée, en particulier du XIV siècle, lorsque Philippe le Hardi renforça les défenses naturelles de l'éperon rocheux par les murailles ponctuées de tours et le donjon encore visibles aujourd'hui.

Six portes et une barbacane permettaient d'entrer dans le bourg fortifié.

Les maisons des vieilles rues s'enroulant autour de la collégiale Notre-Dame conservent cet esprit médiéval, des puits au fer forgé ouvragé et se mêlent harmonieusement aux beaux hôtels particuliers du XVIII siècle, témoins de la puissance de cette ville, capitale de l'Auxois. Barbacane.JPGInterieur-collegiale.JPG 

  Construite du XIIIe siècle jusqu'à la Renaissance, cette collègiale, ancien monastère possède un cloître remaniéCollegiale-N.Dame.JPG, trois beaux portails sculptés (dont un chameau et un éléphant sur les bases qui nous permettent de préparer notre future visite au zoo de Beauval...), un orgue restauré, des vitaux médiévaux très intéressants, une superbe "Mise au tombeau" du XVe siècle ainsi que des gargouilles étonnantes.Mise au tombeauElephant.JPGChameau.JPG

Vue-de-Semur-en-auxois.JPG

 

 

 

 

De nombreux itinéraires sont possibles pour découvrir la ville et ses environs, notamment des ballades au bord de la rivière, l'Armançon, bucoliques, avec des saules pleureurs, des nénuphars, deux ponts médiévaux étroits et bombés et un lavoir du XIX siècle. Armancon.JPG Detail-grille-au-lion.JPG             

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 00:00

Maitresses-en-pate-a-sel.JPGC'est toujours le casse-tête de fin d'année, surtout lorsqu'il y a des classes avec 2 maîtresses à temps partiel + 1 ATSEM en maternelle et qu'on a 3 enfants ! 

Nous avons décidé d'ajouter au cadeau et au traditionnel dessin de remerciement une réalisation maison en pâte à sel.

L'activité n'est pas difficile mais il ne faut pas s'y prendre au dernier moment car laisser reposer la pâte, la faire cuire, la  refroidir, la peindre en 2 fois pour ne pas mélanger les couleurs, la vernir et attendre le séchage demandent 1 à 2 jours de préparation.

Pour fabriquer la pâte il faut 1 tasse de sel + 2 tasses de farine + 125 ml d'eau.

Mélangez jusqu'à obtenir une belle pâte et laissez reposez 1 heure. 

Modelez les formes sur une feuille de papier aluminium pour pouvoir les placer facilement sur la plaque de cuisson. Pensez à ajouter des éléments en relief ou à pratiquer des incisions pour animer les surfaces, créer des boutons, des colliers de perles, des cheveux bouclés, etc. Les filles ont tenu à écrire les prénoms des maîtresses sur leurs tee-shirt.
Les-maitresses.JPG

Mettre au four et laissez cuire à 80° (thermostat 2) pendant 1 heure au moins, 1h30 pour les réalisations épaisses comme les nôtres.

Une fois froides, il ne reste plus qu'à les peindre avec une peinture très peu diluée, signer au dos puis les vernir,   les emballer joliment et les offrir aux institutrices ravies qui se trouvent très ressemblantes !

-"Oh ! Je suis en jean ! Elle a bien observé, c'est vraiment moi !"


 

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Loisirs créatifs
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 05:41

Paella-1.JPGNombre d'entre vous demandent depuis plusieurs années la recette de la fameuse paëlla de mon père qu'ils ont la chance de déguster régulièrement... Ils tournent discrètement autour du plat afin d'essayer de percer les secrets du Maître et d'imiter son tour de main...

J'ai enfin obtenu l'autorisation de divulguer sa recette mais la réussite dépend avant tout de la cuisson du riz. 

Ingrédients pour la paëlla (15 personnes) :

Paella-2.JPG

  • 1 kg de riz long à cuisson lente
  • Safran ou sachet de préparation "spécial paëlla"
  • 10 cuisses de poulet (à couper en 2)
  • 10 saucisses (à couper en 2)
  • 20 grosses gambas
  • 1 kg de moules
  • 4 poivrons (rouge et vert)
  • 1 oignon
  • 1 tête d'ail (à faire confire)
  • 500 g d’encornets
  • 1 grosse boîte de petits pois
  • 2 petites boites de tomates en morceaux
  • Huile d’olive
  • 1 plat spécial paëlla + 1 trépied

Préparation : la veille 

Coupez les cuisses en deux et faites-les dorer à la poêle. Idem pour les saucisses et les moules.

Faites revenir les poivrons dans le jus. Mettez-les de côté et faites revenir les encornets dans le jus jusqu’à ce qu’ils soient tendres également ainsi que les gambas.

Une fois tous les aliments revenus mettez-les au frais pour le lendemain.

Le jour "J"  :

Enfilez votre tenue de combat (ça gicle et éclabousse !) et mettez le plat à paëlla sur le feu de bois préalablement allumé. Vous pouvez aussi utiliser une rampe à gaz. Mettez de l’huile d’olive à chauffer puis versez le riz.

Une fois le riz devenu translucide, ajoutez le safran, l'eau chaude (le double du volume de riz). N'hésitez pas à ajouter un peu d'eau si le riz accroche ou que vos invités sont en retard...

Ajoutez tous les ingrédients, les petits pois et leur jus y compris la tête d'ail et mélangez l’ensemble.

Pour que le riz soit bien cuit, comptez 20 à 30 minutes de cuisson à feu moyen.

Une fois le riz cuit, éteignez le feu, couvrez de papier alu et laissez gonfler un quart d'heure.

Pour finir, disposez sur la paëlla les moules et les langoustines pour la décoration.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Cuisine facile
commenter cet article