Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : mon-eldorado-ephemair
  • : Ce blog présente mes principales créations en couture, décoration intérieure, jardinage, cuisine facile et relooking de meubles, ainsi que des idées de sorties culturelles.
  • Contact

Recherche

Liens

27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 11:43
Spectacle Disney sur glace

J'avais un peu peur d'être déçue par ce spectacle car depuis plusieurs années j'avais entendu pas mal de critiques négatives d'amis... Mais les enfants en avaient tellement envie ! Cap sur le Zénith pour rencontrer Mickey, Minnie, Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon, Raiponce et son cheval Maximus. Heureusement, Flynn Raider apporte une présence masculine et irrespectueuse dans Disney sur glace, car notre petit gars commençait à en avoir assez des belles robes de princesses !

Où sont les pirates ?????

Les costumes sont superbes, les tableaux bien enchaînés, les décors astucieux. Les patineurs prennent de l'assurance au fil du spectacle, nous sommes happés par la musique et les enfants se laissent emporter par la magie, subjugués.

Plein d'émotions, les yeux brillants, mes princesses attendent leur prince charmant...

Un beau spectacle à voir en famille, plutôt pour les filles tout de même, qui se révèle être de qualité.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 06:42
Georges Braque au Grand Palais

Initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, il fut l’une des figures d’avant-garde du début du XXe siècle, avant de recentrer son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature morte et du paysage. L’exposition propose un nouveau regard porté sur l’œuvre de l’artiste et une mise en perspective de son travail avec la peinture, la littérature ou la musique de son temps.

Aussi discret que Picasso pouvait être exubérant, séduisant mais réservé comme sur ce portrait de Man Ray, Georges Braque fréquentait avec Guillaume Apollinaire le Bateau-Lavoir.

Ami du peintre Catalan, il avait été bouleversé par Les demoiselles d'Avignon, au point de délaisser le fauvisme pour se consacrer au cubisme.

L'exposition tente de répondre à une question récurrente pour les historiens de l'art : qui, de Braque ou Picasso, est à l'origine du cubisme ?

Georges Braque au Grand Palais
Georges Braque au Grand Palais

La première salle explose de joie, de soleil, de couleurs pures directement sorties du tube, de liberté, de lumière, de sensualité. Braque revisite l'Estaque à différents moments de la journée, à toutes les saisons, sous des éclairages et des angles différents.

Ma fille de 8 ans est surprise mais emballée par ce tourbillon de couleurs. En entre pleine d'entrain dans la salle suivante et s'exclame :

-"Ben pourquoi il fait ça ? Il savait pourtant peindre !".

Sourires dans le flux de visiteurs...

Ariane vient de découvrir le cubisme, comme Braque, sans transition.

Georges Braque au Grand Palais

Au bout de quelques tableaux, elle s'habitue aux camaïeux marrons, gris et devine les violons, guitares, guéridons, fauteuils et visages qui servent de sujet d'étude au peintre, comme dans Broc et violon (1909-1910) par exemple.

Elle aime le côté ludique des collages et elle est bien décidée à faire de même en rentrant à la maison !

Au fil des salles, la couleur revient progressivement, le motif aussi même si la nature morte est omniprésente.

Dans plusieurs tableaux, Braque mélange du sable à ses peintures afin de donner du relief à ses toiles, tel ce Billard de 1944. Là encore, ma choupette a très envie d'essayer !

Elle s'amuse devant les statues et toiles d'inspiration antique, constate l'évolution stylistique de l'artiste, puis termine l'exposition émerveillée devant les grands formats aux oiseaux.

Georges Braque au Grand Palais
Georges Braque au Grand Palais
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 08:33

Quelques jours en Haute Savoie nous ont permis de faire de belles promenades et glissades dans la neige, à Agy et Thyez.

Un avant-goût de Noël...

Carte postale enneigéeCarte postale enneigée
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 02:14
Vézelay

Vézelay, c'est un village couronné d’une église - merveille de l’art roman - classée patrimoine mondial par l’UNESCO, c’est aussi un des plus beaux villages de France, une ville sanctuaire, un délicieux vin blanc, un départ pour Saint-Jacques de Compostelle et une porte sur le Parc Naturel Régional du Morvan.

Il fait bon flâner dans ses ruelles préservées qui abritent de nombreuses boutiques d'artisanat.

Le style roman domine, même si le gothique est présent, dans la tour principalement.

Comme la basilique avait souffert lors d'incendies et de la Révolution, Viollet-le-Duc fut appelé à son chevet...

Vézelay

Nous lui devons notamment le tympan du narthex de la basilique qui est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la sculpture romane.

Représentant le jugement dernier, il fut exécuté en 1856 par le sculpteur Pascal, sous la direction de l'architecte Viollet-le-Duc.

La réalisation de ce tympan au XIXe siècle, dans le style néo-roman, fortement critiquée au départ, semble cependant être une bonne réussite.

L'ancien tympan qui avait été martelé à la Révolution était en effet devenu presque lisse.

Vézelay

La composition est classique et inspirée d'autres Jugements Derniers de la même époque. Au centre le Christ préside la scène, les deux bras grand ouverts.

À ses pieds, à sa gauche, l'archange Saint Michel, un diable hideux à ses côtés, procède à la pesée des âmes.

Les damnés, généralement nus, se dirigent vers l'enfer et sont avalés par la gueule d'un monstrueux Léviathan.

À la droite du Christ, les élus sont menés vers la Jérusalem Céleste.

Vézelay
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 06:53
Le château d'Ancy-le-Franc

Nous poursuivons notre séjour par la visite d'un palais de la Renaissance sur les terres des Ducs de Bourgogne.

Les enfants déguisés grâce à de magnifiques costumes prêtés à l'entrée, nous y découvrons le plus vaste ensemble de peintures murales de la Renaissance.

Le château d'Ancy-le-Franc

Robin est un peu déçu de ne pas avoir une armure de chevalier et une épée pointue... C'est un peu difficile pour lui de comprendre que nous ne sommes pas dans un château du Moyen-Age, mais cela ne l'empêche pas, dans son costume de gentilhomme, de partir à l'assaut des pièces de ce chef-d’œuvre de l'architecte italien Sebastiano Serlio.

Appelé par François 1er à sa cour, maître de la symétrie et de l’architecture du XVIe siècle, l'architecte travailla également à Fontainebleau.

Classé Monument Historique, ce beau château renferme un décor foisonnant attribué aux plus grands artistes Italiens, Flamands et Bourguignons des XVIe et XVIIe siècles.

Le château d'Ancy-le-Franc

La cour intérieure ou cour d’honneur, est l'une des plus élégantes de France. Elle est composée de 2 loggias, d'arches, de niches et de pilastres cannelés sur le principe des travées rythmiques. Les quatre élévations sont toutes dotées d’ornementations et d’éléments richement sculptés.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 01:12
Collégiale Notre Dame, Beaune

Située au cœur de la vieille ville, c'est l'une des dernières grandes églises romanes de Bourgogne.

D'inspiration clunisienne, elle date pour l'essentiel du XIIIe siècle, avec des ajouts gothiques (portail et chevet) et un clocher Renaissance.

Le chœur abrite une belle collection de tapisseries de Tournai du XVe siècle, représentant des scènes de la vie de Marie, ainsi qu'une vierge noire (statue du XIIe s).

Elle possède également, une chapelle Renaissance et l'aile d'un cloître remanié.

Collégiale Notre Dame, BeauneCollégiale Notre Dame, Beaune
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 06:24
Images de Bourgogne...Images de Bourgogne...
Images de Bourgogne...Images de Bourgogne...
Images de Bourgogne...
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 06:34
Le petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Construit pour l’Exposition Universelle de 1900, comme son voisin le Grand Palais, devenu musée en 1902, le Petit Palais est l’œuvre de Charles Girault. Conçu selon un plan en forme de trapèze, il s’ordonne en quatre corps de bâtiment, autour d’un jardin semi-circulaire bordé d’un péristyle richement orné.
Les œuvres du musée données par des collectionneurs passionnés et éclectiques sont d'une grande diversité. Dans une même salle, peintures, sculptures et objets d'art permettent des rapprochements qui illustrent les principaux courants artistiques depuis l'Antiquité grecque jusqu'à la guerre de 1914-18.

Le petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Le musée est facile d'accès pour les enfants car de petite taille, ce qui permet de naviguer dans le temps très rapidement et d'éviter qu'ils ne se lassent.

Nous commençons par les œuvres les plus proches de nous : la magnifique salle 1900 qui présente statues et vases art nouveau, comme celui-ci d'Emile Gallé en cristal soufflé.

Nous continuons par les peintres initiateurs du Romantisme (Géricault, Delacroix et Chassériau, puis les peintres du plein air, de l’école de Barbizon à l’Impressionnisme : Jongkind, Monet (ci-dessous), Pissarro, Sisley...

Les terres cuites et les plâtres de Carpeaux et Dalou complètent ce panorama de l’art français du XIXe siècle.

Le petit palais, musée des Beaux-Arts de ParisLe petit palais, musée des Beaux-Arts de Paris

Nous descendons ensuite dans les sous-sols à la découverte du monde chrétien occidental et oriental, de la Renaissance, des antiquités grecques et romaines. Statuettes, petits bronzes, céramiques, mythologie, objets de la vie quotidienne nous permettent de faire revivre cette période, comme ce rhyton grec en forme de tête d'âne.

Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 04:57
Flânerie dans le jardin des Tuileries

Nous profitons d'une éclaircie pour aller flâner dans le jardin des Tuileries à la découverte des œuvres d'art installées durant la FIAC (Foire Internationale d'Art Contemporain).

L'ancienne manufacture de briques et son terrain argileux furent achetés par Catherine de Médicis, transformés en parc puis embellis par Le Nôtre un siècle plus tard.

Chargé d'histoire, le lieu entouré par le Louvre, l'arc de triomphe du Carrousel et l’obélisque de la place de la Concorde se prête parfaitement à cette exposition.

Le dialogue entre les anciens (une centaine de statues de Coysevox, Coustou, Barye...) et l'art contemporain est très intéressant.

Après un passage devant les incontournables nus de Maillol, nous faisons de belles rencontres, sur les bassins notamment. Ici, Gary Hume nous livre sa vision de Neptune (2012).

Flânerie dans le jardin des TuileriesFlânerie dans le jardin des Tuileries
Flânerie dans le jardin des Tuileries

Lorsque le jour décline, nous quittons le jardin à la Française pour nous perdre avec plaisir dans les jardins à l'anglaise voulus par Napoléon III.

Nous grimpons sur l'esplanade afin de profiter du splendide coucher de soleil sur la tour Eiffel et les Champs Élysées.

La nuit tombe, les gardiens patrouillent, les portes se ferment, il faut partir...

Flânerie dans le jardin des TuileriesFlânerie dans le jardin des Tuileries
Flânerie dans le jardin des Tuileries
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 04:56
La Sainte Chapelle

Joyau du gothique rayonnant cette chapelle a été édifiée par Saint-Louis au XIII siècle afin d'abriter les reliques de la passion du Christ, la couronne d'épines notamment, achetées en 1239 aux empereurs de Constantinople.

Paris devenait ainsi une "Nouvelle Jérusalem" aux yeux de l'Europe médiévale...

La Sainte Chapelle

Sanctuaire royal, elle est formée de deux chapelles superposées : la basse pour le personnel du palais accolé, la haute réservée au roi, à ses proches et aux chanoines.

La chapelle haute a reçu une décoration somptueuse dans laquelle sculptures et verrières se complètent pour glorifier la Passion du Christ et donner l'impression d’accéder à la Jérusalem Céleste, baignée de lumière et de couleurs.

Pour l'apprécier à sa juste valeur, nous avons préféré y aller en fin d'après-midi cette fois-ci et d'y rester un moment afin de bénéficier d'un double éclairage. Nous avons donc profité des rayons du soleil couchant, puis de l'éclairage artificiel qui se déclenche juste après.

La lumière, sublime, aidait la lecture de ces vitraux qui racontent des épisodes de la Bible et incitait au recueillement. Livrant de nouveaux détails à chaque visite, ces verrières subliment se lisent de gauche à droite et de bas et haut.

La Sainte Chapelle
Repost 0
mon-eldorado-ephemair - dans Sorties culturelles
commenter cet article